Subscribe for Updates

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon

January 17, 2020

Les travaux de Bill Viola sont parfois exposés dans des lieux de culte tant leurs images, toujours symboliques, font écho au répertoire du sacré. Les références bibliques parcourent son œuvre, jouant avec les codes iconographiques classiques. La puissance des quatre éléments (eau, air, terre, feu) est aussi un leitmotiv : dans The Crossing (1996), l'eau et le feu y sont consacrés.

Il n'y a pas dans son travail de lecture littérale et unique, mais plutôt un agrégat d' imaginaires qui se diffuse et qui laisse, selon les sensibilités de chacun, une empreinte à la fois onirique et cauchemardesque. De même, pas un seul modus operandi, mais plusieurs dispositifs et médiums mis en œuvre, avec u...

January 7, 2020

Lorsqu’il est invité à en parler, Aimé Césaire affirme souvent que sa « poésie est péléenne[1] ». Le lecteur de ses textes constate que les paysages et les reliefs n’en finissent pas de trembler et de bouger. Volcanique, la terre antillaise subit la force impétueuse d’éléments qui font émerger des îles et déplacent des montagnes. Le regard porté sur la géographie accidentée du « pays natal » éveille le souvenir traumatisant d’une éruption tragique, celle de la Montagne Pelée : « et nous passerons au col du Désastre[2] » (436), rappelle le poète de Moi, laminaire… (1982). Cet ébranlement gigantesque des paysages s’est inscrit dans l’histoire de l’île à trave...

December 12, 2019

You have always found it easy 

to burn your boats

gathered kindling 

lit a match

uttered prayers

as if honouring the occasion

masks its essential destruction.

I am a boat burning.

No raising of hands, eyes

no sacred herbs

stops me from being a pyre

pushed out on the water

flare pulsing

in front of your closed eyes.

December 3, 2019

Somin volcan[1]

« Voyage au volcan » disait-on aux XVIIe et XVIIIe siècles sur l’île Bourbon[2] ; la première ascension réussie du Piton de la Fournaise, dont le sommet est à 2650 mètres d’altitude, date de 1760.

L’expédition est lourde. Mandatée par des créoles blancs de Bourbon, cultivés et relativement riches, elle comprend un guide local et des Noirs, au nombre de 20 ou plus, qui seront les porteurs du pesant matériel de l’époque : instruments d’observation, cordes, linge, nourriture, avec une bonne réserve de café, alors cultivé dans l’île, et de rhum pour lutter contre le froid. Tout est mis dans le « goni », toile de sac qui servait à emporter les denrées sur les bateaux et qu...

November 27, 2019

piquets d’Orme           

arrachés au sentier côtier         

taillent les crayons noirs           

d’un bûcher jamais ignifié          

la lune a décidé          

                                        

d’éclairer

ce feu de plage

avorté

sable gris pour cendres

étoiles jaunes pour étincelles

flammeroles des lampes en guise de brasier

garçons cheveux longs guitares filles bandanas bières

conversations brisées de silence ressac

poisson grillé sur grilles d’aiguilles

l’œil incandescent d’incr...

November 15, 2019

Du soleil à la flamme, qu’elle soit d’une bougie ou de l’enfer, le feu est ambivalent, caractérisant à la fois des forces créatrices, mais aussi destructrices. Il y a le feu dévastateur et effrayant, et la flamme de l’intelligence, de la sublimation et du spirituel. Au-delà de la symbolique, le feu d’abord stylisé et symbole de forces positives ou négatives devient au fur et à mesure un prétexte à la peinture. Plastique et changeant, à l’image de l’eau, de l’air et de la terre, il est un élément plastique pictural à part entière.

Chez l’artiste Yves Klein, l’élément du feu apparaît palpable en tant que médium, destructeur et révélateur ; le feu fonctionne dans l’œuvre comme l’élément plastiqu...

November 2, 2019

Tissued ribbon. Something flayed         

in the dust, the blinding burn of sun,         

scorched bougainvillea petals,        

hot red flares of hibiscus, scuttles        

of lizards. Frayed rope flung        

at my feet. Some unseen muscle         

has sloughed itself free        

even its eyes – yes – holding it        

delicately (friable as flaking stone)        

the small narrow head holds        

two sockets, clear plastic capsules 

snapped open – how can this be, 

peeling your eyes away? 

Imagine th...

October 28, 2019

De la destruction de Sodome et Gomorrhe[1] à la révélation du nom divin à Moïse par le biais d’un buisson ardent[2], l’Ancien Testament reflète largement la traditionnelle ambivalence symbolique du feu[3], élément destructeur, source de purification et objet révélant une forme de transcendance. Cependant, lorsqu’il s’agit de décrire les apparitions divines, le corpus présente une plus grande cohérence axiologique dans ses représentations du feu. L’ensemble des théophanies[4] vétéro-testamentaires sont en effet associées à cet élément. Dans ces fêtes de Dieu[5], c’est d’abord par le biais du feu, et non de la parole,[6] que Dieu manifeste sa présence à son peuple et témoigne de sa volonté de...

October 17, 2019

In Tallahassee, in the heat, I tried,            

Weekly, to purge our wooden, man-height fence           

Of a pernicious vine, arm-thick. I pried--           

Though without proper tools or proper sense--          

For what seemed like hours, to no avail.           

My bolt cutters could not break through the stalk.            

Despite their dents, each day the vine inhaled            

More fence, and dug itself in, hard as rock.

Eventually I succumbed to despair 

And let the vine grow when and where it pleased.

...

September 23, 2019

Au premier siècle de notre ère, est composé le traité Du sublime, œuvre grecque traditionnellement attribuée au Pseudo-Longin, qui nous offre la première théorisation de la notion de sublime. Celle-ci connaîtra dans la modernité une grande fortune, depuis sa redécouverte par Boileau, qui confère au traité une importance comparable à la Poétique d’Aristote (IVème siècle avant JC), jusqu’aux débats contemporains sur le postmoderne, en passant par les réflexions esthétiques des Lumières. Le Pseudo-Longin, au travers de citations commentées d’œuvres littéraires, rend sensible ce qu’est le sublime, l’hypsos, cette qualité éminente et souveraine du discours qui seule peut offrir aux poètes et pros...

Please reload