• Annick Perrot-Bishop

Dans le chaos du monde


Nous nous sommes rués

dans le chaos du monde

membres frémissants

vie au bout des doigts

marées qui traversent les siècles

planètes qui tournoient

nous avons puisé goutte à goutte

à la bouche du temps

jusqu’à la sécheresse des os

blancs de mort

au seuil des étoiles aveugles


Dans l’immense mystère

une lumière guidait chaque molécule

course effrénée

vie qui bouillonnait

aux portes de l’indicible

mots qui se cachaient au fond de nos gorges

pentes caillouteuses

où s’égrenaient les cris

fragiles, tremblants de peur

nous nous sommes posés

sur cette planète au bleu sourire


Nos jours, au rythme des tempêtes

sable aux coquillages brisés

éparpillés dans le désordre des eaux

bousculés, ensevelis

se noyant dans le reflux des vagues

battement régulier du temps

qui remplissait nos oreilles

perpétuel vacarme

à l’aube du printemps du monde