Subscribe for Updates

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon

Chemin humain

Nous habitions des plages bleues        

douces comme des aurores        

un silence remplissait l'univers        

lents scintillements        

et dans cette douceur, un son s'est fait entendre        

ravivant les mémoires        

les vies oubliées, les désirs assoupis        

et la souffrance nous est devenue familière         

aux confins des possibles        

avec son contraire, la joie

malgré nos choix aveugles

racines infinies qui puisent en nous

sang et eau

nourritures de nos jours.

                   *

Ce mélange que nous sommes

ce chaos incertain

ces forces, ciel et rocs

bourrasques et douceurs

métissage de lueurs et de boue

peur au fond des terres

où nous nous sommes posés

où la lenteur freine l’élan

douleur humaine qui fait tout oublier

comment se retrouver

doucement emmêlés, s’unissant

sans nous déchirer

au sein de cette existence

partagée?

                    *

Nos bouches remplies de boue

nos langues engourdies

où les cris se cachent, s'enterrent

creusant la matière, un à un

pour sortir et résonner dans l'air

des cris qui remontent

des poumons, de la gorge

des cris frottés au gravier de la terre

éboulis de sons rauques

dans le silence de la caverne

échos à l'infini

dans les profondeurs de la grotte

avant que l'aube des mots

de lueur en lueur

éclaire notre chemin.

               *

Chemin humain

de terre et d’eau

pas à pas, dans l’étrange matière

qui résiste ou soudain cède

à la pression des désirs

monde mystérieux, si lent

rugueux sous les doigts

doux sous la caresse de la langue

rougeoiement qui s’égrène

boues, eau, ciel

passage où l’amour vous retient

dans un sourire

fugitive réminiscence

d’Avant.

 

Please reload