Subscribe for Updates

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon

Au printemps 2013, j’arrive dans le Parc National de Terra-Nova, dans la province canadienne de Terre-Neuve-et-Labrador, pour une résidence d'artiste de six semaines.

 

La forêt boréale tapisse l’est de l’île. Elle grouille de vie et prend le vent. Ses terres sont très humides et s’étendent sur les longs bras de mer de l’Atlantique Nord. La forêt est peuplée de sapins, de pins, de peupliers, de bouleaux mais aussi de mousses, de sphaignes, de lichens, d’herbes, d’algues et de brindilles. Tout ce qui fait de ces bois un refuge.

 

En 2010, l’ouragan Igor a terrassé les arbres de Terre-Neuve. Autour de moi, c’est un paysage de souches soulevées, d’arbres renversés, de troncs flottants, de nids fabriqués, qui m’apparaissent comme des abris. Ces demeures bâties ou adoptées me font sentir depuis la peau de la terre jusqu’à sa charpente, l’épiderme du paysage.

 

Le premier jour où j’arrive en forêt, au mois de mai, encore un peu sous la neige, je marche à travers bois pour aller vers la mer. Autour de moi, des verts, des bruns et un grand bleu ; et là je vois une souche, une grande grotte, une gueule ouverte, la terre dépliée depuis son sous-sol, une vraie cave. J’entre à l’intérieur, pour voir ce qu’il y a dedans, épouser les formes, pour m’y camoufler ou pour m’en faire une seconde peau.

 

Tout ce que je retiens à propos de ce paysage qui m’accueille et m’entoure tient en ses arbres, ses racines, ses nids, ses alcôves. La souche est à la fois quelque chose qui émerge et qui prend racine. C’est ce qui en fait un organisme flottant qui porte ses propres secrets. Chaque souche, dans sa forme, me parle de sa présence ou de sa disparition. Elles portent en elles leur récit et leur environnement.

 

BLOWN DOWN constitue le récit de cette expérience, en dessins, en textes et en actions dans le paysage.

 

Intégralité sur http://geraldinetrubert.blogspot.fr/search/label/newfoundlandjourney

 

 

 

Please reload