J’adore les photographies d’Esther Berelowitsch. Photographe française, elle réside de manière permanente depuis quatre ans non loin d’Inari, en Finlande, bien loin au-dessus du cercle polaire. Je me suis donné pour mission de conter les visages photographiés comme s’il s’agissait de paysages. Et pourquoi ne figurerait-il pas derrière chacun de ces humains l’emblème d’un temps ou d’une parcelle d’espace ? J’ai cherché dans les traits et les attitudes un phénomène météorologique, j’ai cherché dans la représentation de chaque individu les pierres, le ciel, la neige, les formes des nuages, l’incarnation d’une plante ou d’un animal. Les lecteurs/spectateurs, au cœur de cet échange libre, dessine...

Please reload

Subscribe for Updates

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon