Subscribe for Updates

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon

February 27, 2020

Eugène Delacroix, La mort de Sardanapale, 1828.

392 cm x 496 cm, huile sur toile

Musée du Louvre, Paris

Gigantesque et magistrale est la violence du combat qui oppose les sujets virils aux femmes nues dans le tableau d’Eugène Delacroix intitulé La mort de Sardanapale (1828). Le thème, issu d’une légende babylonienne, montre un roi vautré sur son lit, assistant face à nous et sans état d’âme au massacre de ses maîtresses et à la destruction de tous ses biens. Dans la sombre chaleur d’une chambre ouverte, chevaux, femmes et objets de plaisirs deviennent les martyrs d’un désir fou né dans l’imaginaire du souverain assyrien qui, assiégé et se sachant perdu, préfère tuer ses amours et disparaître da...

January 17, 2020

Les travaux de Bill Viola sont parfois exposés dans des lieux de culte tant leurs images, toujours symboliques, font écho au répertoire du sacré. Les références bibliques parcourent son œuvre, jouant avec les codes iconographiques classiques. La puissance des quatre éléments (eau, air, terre, feu) est aussi un leitmotiv : dans The Crossing (1996), l'eau et le feu y sont consacrés.

Il n'y a pas dans son travail de lecture littérale et unique, mais plutôt un agrégat d' imaginaires qui se diffuse et qui laisse, selon les sensibilités de chacun, une empreinte à la fois onirique et cauchemardesque. De même, pas un seul modus operandi, mais plusieurs dispositifs et médiums mis en œuvre, avec u...

Please reload