Subscribe for Updates

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon

September 23, 2019

Au premier siècle de notre ère, est composé le traité Du sublime, œuvre grecque traditionnellement attribuée au Pseudo-Longin, qui nous offre la première théorisation de la notion de sublime. Celle-ci connaîtra dans la modernité une grande fortune, depuis sa redécouverte par Boileau, qui confère au traité une importance comparable à la Poétique d’Aristote (IVème siècle avant JC), jusqu’aux débats contemporains sur le postmoderne, en passant par les réflexions esthétiques des Lumières. Le Pseudo-Longin, au travers de citations commentées d’œuvres littéraires, rend sensible ce qu’est le sublime, l’hypsos, cette qualité éminente et souveraine du discours qui seule peut offrir aux poètes et pros...

Please reload