Subscribe for Updates

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon

August 7, 2019

While Mediterranean landscapes have long been interpreted in European art through different artistic styles, Nordic landscapes were mainly represented by the Romantic movement. Since then, the aesthetic qualities of Nordic landscape representations have emphasized the way that contemporary examples are connected to classical landscapes: the classification of a beautiful aesthetic and the concept of the sublime will be connected to the irregular and impressive Nordic landscapes, and the aesthetic qualities will question the spectator himself. This is because, from an anthropological angle, landscape representation becomes a means of self-interpretation, and this characteristic is expressed by...

January 4, 2019

Depuis l’ère de l’Anthropocène, nombreuses sont les blessures infligées à la nature selon la logique de la pensée rationnelle et l’hégémonie individualiste du postmodernisme. Les plantes ressentent les pressions, les contraintes et les violences du monde extérieur ; un environnement naturel aux prises de la pollution, de la radioactivité, de la toxicité. Malgré des comportements de plus en plus responsables vis-à-vis de l’espèce végétale, les traumatismes subis par les végétaux tendent cependant à subsister. Et il convient avant qu’il ne soit trop tard de rompre avec notre arrogance et à chercher en la nature une alliée qu’elle a toujours été, de façon à développer une nouvelle alliance, ce...

October 12, 2018

La fascination continue de l’humanité pour le monde animal dès les tous premiers instants sur terre a favorisé de multiples représentations : depuis les peintures rupestres aux bestiaires médiévaux extraordinaires, à l’illustration scientifique et aux peintures emblématiques jusqu’aux œuvres d’art contemporain. Cependant, avec Descartes, l’homme a très rapidement été désigné comme « maître et possesseur de la nature », et cette conception a laissé des traces dans l’appréhension de la nature et des animaux, jusqu’à concevoir aujourd’hui les animaux comme des machines, des automates. Selon Gandhi, l’« on peut juger de la grandeur d’une nation et de son progrès moral à la façon dont les animaux...

July 24, 2018

Le robot occupe une place importante dans l’économie japonaise, qui en est la première productrice et la première utilisatrice au monde. Si, malgré cette réalité, le Japon est bien loin d’être le pays robotisé que certains croient, c’est qu’il renvoie à un fantasme de l’Occident monothéiste refusant de se substituer au dieu créateur, tout en étant fasciné par cette possibilité. La socio-culture du Japon n’a pas le même complexe sur ce plan. Culturellement, les humanoïdes ne sont pas des monstres au Japon, car peuplant le quotidien. Cet attrait pour les robots qui date de l’après-guerre est un thème que l’on retrouve souvent dans le manga où l’aspiration principale et utopiste de créer des ro...

June 4, 2018

Depuis l’Antiquité, la représentation du corps persiste à travers le temps, des civilisations égyptienne et mycénienne jusqu’au Moyen-Âge. Puis l’Art de la Renaissance a transformé le corps par un simple cube de marbre, un corps géométrisé par la pierre, une figure régulière et blanche. Selon Michel Foucault, le corps humain est devenu « l’acteur principal de toutes les utopies » [1]. Les sculptures à la forme de corps humain grandeur nature de l’artiste britannique Antony Gormley (né en 1950), questionnent l’humanité, l’espace et la communauté : « Ce dont nous pouvons être sûrs, c’est que nous avons un corps et une conscience. Ce terrain commun de l’incarnation est le point de départ qui vé...

November 17, 2017


 

« Là

tout simplement

sous la neige qui tombe »

— Kobayashi Issa

Le mystère de la forêt exprimé par l’artiste japonais Takashi Kuribayashi (1968-) dans l’installation artistique Wald aus Wald (2010) [1], une forêt blanche et poétique fabriquée à partir de papier japonais, se veut une œuvre contemporaine conçue comme une antichambre dans l’espace d’exposition, permettant au visiteur de percevoir la forêt à la manière des insectes, entre les branches des arbres. Kuribayashi reconstruit une forêt à la manière dont l’artiste italien Giuseppe Penone le décrit dans ses écrits : « Refaire la forêt. Un abri, une voûte d’arbres, un sol d’arbres, un mur d’arbres. Quand on regarde un plafond, un sol, un m...

September 24, 2017

La forêt est un archétype, tantôt ambivalent, dangereux ou protecteur, magique ou merveilleux ; elle est le lieu où l’Homme se confronte à ses propres limites, ce que suggère l’écrivain Murakami Haruki : « La forêt est source de réponses, mais s’y aventurer n’est pas sans conséquence. La forêt est un autre monde à côté du nôtre, tu peux t’y aventurer, et en revenir sain et sauf, si tu fais attention. Mais si tu dépasses un certain point, tu n’en reviens jamais [1] ». Un espace atemporel coupé du reste du monde : un « espace-temps [2] ». L’artiste contemporain français Xavier Veilhan (1963) dans l’installation artistique, La forêt (1998) [3] réalise sa propre perception de l’espace et l’atmos...

Please reload